La plus grosse ammonite du monde est en Allemagne

Les Ammonites représentent un groupe éteint de Céphalopodes, à coquille externe, à l'image de l'actuel Nautile, mais à l'opposé des Calmars, Seiches et Poulpes chez qui la coquille est interne ("os" de seiche et "plume" de calmar) ou inexistante (Poulpe).

La plus grosse ammonite du monde est en Allemagne

 

Les ammonites abondaient dans les mers du Jurassique et du Crétacé, et ont présenté une diversité remarquable de forme ou d'ornementation des coquilles. De ce fait, leurs fossiles ont été abondamment étudiés, et ont permis d'établir des divisions stratigraphiques et chronologiques très fines des sédiments de cette époque.

Ils font partie des groupes victimes, avec, entre autres, les Dinosaures, de la crise Crétacé-Tertiaire. Leur taille varie couramment du centimètre à plusieurs décimètres, et la plus grande connue, présentée ici, atteint les deux mètres de diamètre (l'enfant, âgé de douze ans, permet d'apprécier l'échelle).

La société de paléontologie allemande a élut cette ammonite de Westphalie: avec un diamètre de 1,80 mètres et un poids de 3,5 tonnes, celle-ci est la plus grande ammonite complète découverte jusqu'à aujourd'hui. Elle a été trouvée en 1895 dans une carrière. Cette ammonite date d'il y a environ 80 millions d'années, c'est-à-dire de l'ère du crétacé.

La plus grosse ammonite du monde est en Allemagne

 

Les ammonites étaient des céphalopodes, apparentés aux nautiles, calamars et pieuvres actuels. Elles possédaient une coquille creuse, en spirale, un corps mou, des bras semblables à des tentacules et une bouche ressemblant à un bec de perroquet. Elles sont apparues il y a 400 millions d'années dans les océans et y devinrent ensuite l'une des espèces les plus répandues et diversifiées. 65 millions d'années avant notre ère, à la fin du crétacé, les ammonites disparurent en même temps que les dinosaures.

La grande taille de ce fossile peut surprendre. Il existe toutefois plusieurs avantages pour les grands animaux, tels que leur capacité à se défendre face aux prédateurs, une plus forte attractivité envers les partenaires sexuels et un métabolisme plus efficace, si bien que de telles augmentations de leur taille sont fréquentes dans les lignées évolutives. De plus, les plus grands animaux marins sont actuellement les calamars géants, apparentés aux ammonites. De tels fossiles ont un intérêt tout à fait particulier, que ce soit pour la recherche de matières premières ou encore l'étude du climat.  

Ce fossile exceptionnel est exposé au Musée de Paléontologie de la ville de Münster, en Allemagne.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.